jeudi 31 juillet 2008

Mariage à Phnom Penh

Nettra, une stagiaire de la boîte voisine, nous a tous invité au repas du soir du mariage de sa soeur. Nous nous sommes donc retrouvés avec une invitation rutilante, jaune et or. Le casse tête de la journée consistant à savoir combien d'argent fallait-il mettre dans l'enveloppe en cadeau. Traditionnellement, on n'offre pas de cadeau aux mariage, mais de l'argent. Plus qu'un cadeau, c'est même plutôt un échange, car le nom des donateurs et le montant de la somme qu'ils ont offert est consigné dans un registre et sera "rendu" lorsque l'invité invitera la famille du marié à assister à un mariage de son côté... Bref, considérons que je n'aurai a priori jamais de mariage à fêter ici, on peut considérer cette somme comme perdue.
Un khmer en général donne 15 dollars. Parait-il que cela à augmenté. Avant c'était 10. Un patron qui se rendra au mariage de son employé direct, payera au moins 50 ou 100 dollars. Et puis, pour un étranger, on attend qu'il mette un peu plus que les locaux, j'ai donc décider de donner 20 dollars. Une collègue m'a dit que c'était bien. Bref, tout ce mic-mac pour assister à un repas. A Phnom Penh maintenant la plupart des mariage se font des des restaurants.
Cette fois ci, la cérémonie était au Pkachuk Tep II (Lotus II) mais mon moto-taxi s'est trompé et m'a emmené au Bopha Tep II (Fleur II).Je lui avait montré mon plan, ainsi qu'à ma propriétaire, mais je crois que les deux ne savent pas lire.

Bref, dans ces grand restaurants, vous avez en toile de fond un groupe de musique avec chanteurs, et puis des tables rondes éparpillées dans toute la salle. Comme il n'y a en général pas assez de place pour tous les invités, c'est un repas tournant : vous arrivez, vous mangez, puis vous laissez la place à d'autres.
Pendant ce temps les mariés font la tournée des tables, vec une mariée qui change de robe toutes les 10 mn, toutes plus kitsch les une que les autres. Au milieu du restaurant nous avons eu droit à une allée formée par les invités, qui équipés de pétales de rose et de pétards s'en sont donnés à coeur joie sur le passage de l'heureux couple.

Bref, le repas est plutôt bon : entrées diverses et variées, puis un plat de viande de boeuf mariné avec des légumes, des crevettes au curry rouge, un poisson cuit à la vapeur avec des légumes, une soupe Tom Yam aux crevettes, petite soupe chinoise, riz sauté et dessert.
Le tout arrosé de bière ou autres, servi dans des verres dûment remplis de glace. Au moins ce qu'il y a de bien c'est qu'avec la bière à l'eau, nous ne risquez pas de vous soûler trop vite. Encore que, j'ai un un Khmer à la table voisine qui m'a épaté : de peau très sombre, il est parvenu tout de même à être à la fois noire et rouge écarlate. C'était assez drôle.

Aucun commentaire: