lundi 20 septembre 2010

A la surface de l'eau et de la terre...

Il y a quelques semaines, nous étions trois privilégiés à évoluer sur l'immense Tonle Sap, coeur d'eau du Cambodge, un projet formé après une visite à Kompong Luong, village flottant comportant quelque 3 000 familles, situé à quelques km de son pendant terrestre Krakor (province de Pursat).

L'envie de découvrir plus en profondeur, ou pourrait-on dire, dans ce cas, plus en surface les cités pêcheurs qui parsèment les bords du lac, nous a poussé à organiser un petit voyage en barque, dirigé par Vuth, pêcheur de son état, et qui nous emmènerait au fil de l'eau de Krakor à Siem Reap, en un périple de deux jours.

De grands aux couleurs vives, comme sur la terre, ou se créent des artères, des échoppes et restaurants, de petits villages aux masures mitées mais toujours colorées, une lumière fantastique...
Entre deux lieux de vie, de longues étendues d'eau, parfois marine, parfois café au lait, et ça et là, pêcheurs, maisons d'ancêtres, au milieu de cette mer d'eau douce.

La vie s'organise dans ces villages, pour certains quasiment 100 % vietnamiens. Petite école flottante, centre de soins parfois plus que rudimentaire, épicerie, réparateurs de bateaux, de filets, dans les plus gros village fabrique à glaçons -pour la conservation des produits de la pêche-, barques spécialisées dans la vente de fruits et légumes ou vêtements...

Quelques heures plus tard, nous prenons la mesure de notre inconscience : l'habitude de voyager sans rien, nous sommes partis les poches et les mains vides sur notre barque. Pas d'eau, pas de nourriture, un bobor kho trey dans l'estomac, la route est longue avant notre prochain repas !
La chaleur et le soleil aussi commencent à monter... N'y tenant plus, nous demandons vers 4h à notre conducteur de nous arrêter au beau milieu du lac, afin de pouvoir piquer une petite tête ! Cela fait un bien fou, d'autant que nous savons que les crocodiles se font rares :-p

C'est vers 17h que nous arrivons dans ce qui sera notre maison d'accueil pour la nuit. On se débarbouille la figure dans le lac, et après une visite aux toilettes pour le moins rudimentaires -petite cabane au parquet ajouré à l'arrière de la maison flottante- nous prenons le temps de nous assoir à l'avant de la maison ouverte sur le lac. Lumière magnifique et nuages impressionnants.
Cela fait du bien de retrouver un peu de silence après des heures de ronronnement du moteur de notre embarcation ! Nous attendons gentiment notre diner, et observons les va-et-vient des habitants.
Rapidement, un repas chaud nous est servi, riz et bien entendu poisson... sous toutes ses formes ! Poisson frit, soupe de poissons, "mâm" sorte de carpaccio de poisson mariné au citron et aux herbes... Un régal pour nous qui nous jetons sur notre assiette !

Le jour baisse rapidement, et nous nous retrouvons rapidement environnés d'enfants des environs qui se sont réunis pour les quelques heures de télévisions autorisées le soir. Les insectes font également leur apparition et ne sont pas en reste !!! Nous nous réfugions rapidement derrière notre moustiquaire, et prenons place sur le kantel -tapis tressé- qui nous servira de lit pour la nuit... Dur dur !

Après une nuit plus ou moins réussie -d'incessants va-et-vient tout au long de la nuit des villageois qui partent pêcher, nous avons encore une fois un délicieux petit déjeuner qui nous attend. Riz et omelette à sloek s'om, herbe parfumée, nous en profitons pour remplir notre estomac, car nous ne savons pas cette fois ci encore combien de temps il nous faudra pour atteindre Siem Reap.

Nous atteignons vers midi le dernier village avant le prochain qui se situe près de Phnom Kraom, la petite montagne proche du lac et de Siem Reap.


Nous traversons le lac maintenant, et quelques heures durant nous quittons la terre. Pas âme qui vive autour de nous, l'eau, le ciel et des nuages, une chaleur écrasante qui nous rend somnolents, mais des lumières inoubliables, des couleurs et des impressions fantastiques.

Les limites entre ciel et eau se font plus ambigues, les nuages se dissolvent dans le lac. Nous profitons en silence de cette immensité bleue avant d'apercevoir au loin la masse de Phnom Kraom et Chong Khneas, le gros village flottant situé à proximité de Siem Reap. C'était un beau voyage.

Aucun commentaire: