dimanche 20 février 2011

Laos : Pakse, Paksong

Laos - Bolovens Plateau, Coffee tree
Caféier sur le plateau des Bolovens

Après avoir donc plus ou moins fuit le paradis routard des Si Phan Don, nous décidons de nous rattraper et d'aller nous promener sur le plateau des Bolovens, renommé notamment pour sa culture du café ce dont j'avais eu connaissance par le biais d'une refonte de logo effectuée pour un client Three Corner coffee qui produit et torréfie au Cambodge des café savoureux provenant des régions alentours -Laos, Vietnam, Cambodge. Venait le moment où nous pourrions comparer les saveurs des différents cafés de la région...

Notre arrivée à Paksé est marquée pour moi par une nouvelle déception. Une ville morte, où la gare VIP -entendez les bus pour touristes- se trouve à des kilomètres de la ville, qui ressemble somme toute à une ville de province de Thaïlande, c,'est à dire une grande route grise et bétonnée avec tout le long des immeubles gris et mochards, agrémentés, soyons honnêtes, toutefois de plus de bâtiments de l'époque coloniale, qui donne à la ville, un petit charme -si l'on ose dire- de ville endormie...
La bonne surprise -si je peux dire- vient de mon assiette et du Pho Lao -si si en fait c'est bien le Pho vietnamien agrémenté d'une préparation Sino-Lao, à savoir une bonne grosse soupe de nouilles... Pour le reste, il faudra encore chercher... Rues mortes en journée ET en soirée... pas de quoi fouetter un chat...

Bon, peut être qu'avec ses 6 millions d'habitants, le Laos peine à égaler la vie des rue du Cambodge... Ne me dites plus que le Laos est le pays du Sourire, parce que là je vais me fâcher...

Bref, nous ne nous attarderons pas à Paksé, et décidons de nous lancer dans notre tournée du café sur le plateau des Bolovens, avec pour première étape une halte à Paksong, à une cinquantaine de km de là.
Embarquées par un Sangkaew avec qui la négociation fut rude -on fera la tournée des cascades et vous en aurez pour la journée dit-il, nous finissons par décoller.

Et contre toute attente, notre premier arrêt sur la route se fait dans une petite plantation... de thé! Thé vert bio et certifié conforme, nous repartons avec un paquet de thé sous le bras... Il faut bien encourager les petits producteurs locaux... C'est bien la première fois que je visite une plantation de thé, et bien qu'ayant une idée de ce qu'est un "arbre à thé", je ne m'attendais pas à trouver des feuilles si épaisses...

Laos - Bolovens Plateau, Tea fields

Nous enchaînons ensuite la visite de différentes cascades...


Et dont la plus connue et plus impressionnante est probablement Tad Lo, et dont vous pourrez admirez le point de vue du resort restaurant installé à cet effet juste au dessus de la cascade. Ce que vous admirerez moins toutefois, c'est l'amabilité des serveurs plantés dans ce restaurant, qui visiblement ne savent ni dire bonjour -même en Lao- et n'ont pas appris comment sourire quand ils étaient petits... Cela vous gâcherait presque la vue...


Un petit chemin escarpé permet l'accès au pied de la cascade, mais équipée de mes vieilles tongs habituelles, le chemin est trop glissant... Nous ne verrons pas Tad Lo d'en bas.

Nous voilà larguées quelques minutes plus tard à Paksong, capitale du café, épatante par son manque d'activité. Un petit tour au marché, nous permet de découvrir toutefois quelques spécialités locales, assez semblables pour la plupart à ce que l'on peut trouver au Cambodge -pâtes de poissons odorantes, petits pâtés et herbes aromatiques... Et la palme de la bizarreries revient sans conteste à des petits bâtonnets de peau de porc visiblement séchée à laquelle les poils rêches sont encore accrochés. Je ne suis pas bien sûre de la façon dont cela se déguste, mais faute de pouvoir communiquer, il faudra revenir pour essayer.


Ayant une après midi à tuer nous partons nous balader sur les petits chemins du plateau. Terre rouge, semblable à celle des plateaux du Ratanakiri, plantations de café et grains de café séchant partout le long des habitations...


La très jolie lumière de fin de journée ne suffit pas à me convaincre à rester une journée de plus où à pousser l'exploration plus avant du plateau... Cette même sensation ressentie à Paksé de manque de vie m'empêche de profiter des jolis paysage, et le froid -eh oui, en venant du Cambodge, on prend vite froid- et la nécessité de dormir avec une grosse couette et les chaussettes ne m'enchantent pas. 
Nous allons retourner en arrière et faire une pause à Champassak pour visiter la fameux Wat Pho, ancien sanctuaire de style khmer, avant de rentrer tranquillement au pays.

Aucun commentaire: