mardi 10 mai 2011

Après le SMIC, le SMUC




... ou le Salaire Minimum pour une Union avec une Cambodgienne.

On le sait, les mariages mixtes posent problème au Cambodge qui par ailleurs sont en constante augmentation... Des femmes cambodgiennes notamment mariées à des Coréens ou à des Taiwanais se sont retrouvées dans de fâcheuses postures, transformées en esclaves (parfois sexuelles) des temps modernes...
Ces constats ont entrainé à plusieurs reprises la suspension des autorisations de mariages mixtes dans le pays...
L'industrie étant tout de même juteuse, les mariages ont repris bon train, et voilà qu'au mois de mars, de nouvelles restrictions voient le jour quant au mariage de ces donzelles qui auraient pu mettre la corde au cou à un étranger de passage... C'est ainsi que le petit journal nous informe...


" Le gouvernement a annoncé de nouvelles réglementations concernant les mariages entre Cambodgiennes et étrangers. En effet, ces derniers devront désormais être âgés de moins de 50 ans et gagner plus de 2.550 dollars par mois pour pouvoir épouser une autochtone. Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Koy Kuong, a expliqué que ces restrictions visent à garantir un niveau de vie décent aux Cambodgiennes, et viennent en prévention aux trafics et traites de celles-ci. Les ambassades et consulats locaux ont été informés de ses mesures dans une note diplomatique, mais n'ont toujours pas émis de commentaires. "



Lisez pour raccourcir : vieux et pauvres non riches s'abstenir. 
En lisant un peu rapidement, on peut comprendre que le gouvernement souhaite ne plus voir de couples dissymétriques, avec un vieux Barang à moitié grabataire flanqué de sa petite pros... femme qui à peine sortie de sa classe ou de sa campagne a fini par atterrir directement dans l'un de ces nombreux bars à hôtesses de la ville. 
Le tableau n'est en effet pas des plus charmant, surtout quand il vous est arrivé de vous retrouver un soir dans l'un des mini-marts d'une de ces rues de bars à filles en train de faire la queue pour acheter votre paquet de clopes, et que vous vous faites reluquer le postérieur par un vieux donc, qui en profite pour vous passer devant et acheter comptant deux boites de Viagra (ou une copie) avant de retourner dans son bistrot où il n'aura, ma foi, que l'embarras du choix.

Ceci dit, il me semble que les personnes d'âge mûr, comme on dit, devrait aussi avoir le droit de tomber amoureux sans restriction de frontières... N'aurait il pas été plus prudent, si l'on souhaitait combattre la dissymétrie des couples introduire une restriction quand à la différence d'âge maximale autorisée entre les partenaires candidat au mariage ? (A partir de 30 ans, cela me parait être une mesure raisonnable ?)

Non que je ne souhaite élever ma voix pour la défense des personnes d'âge mûre, mais la deuxième clause sensée protéger les femmes Cambodgiennes me fait hurler. 
L'heureux candidat au mariage cambodgien devra justifier d'un revenu minimum de 2550 US$ soit environ 1775 euros par mois condition sine qua none le preux chevalier repartira bredouille dans son pays.

Une mauvaise langue bien affutée me disait que cette loi n'était encore qu'une façon de créer du revenu,  partant du principe que comme toute bonne loi qui se respecte, on peut toujours, en mettant à disposition un certain nombre de petits papiers verts, se permettre d'en ignorer la teneur... 
Une autre langue, mieux intentionnée, supputait que cette loi était tout simplement une façon de cesser le départ des femmes cambodgiennes vers les pays étrangers... 
Mais dans ce cas, pourquoi créer ces espaces favorables à la rencontre, et pourquoi entendre tous les jours que le Barang est une bonne façon pour ces femmes de se sortir de la pauvreté ? Pourquoi y a-t-il toujours plus de candidates dans ces bars, qui s'arrêteront de travailler dès lors qu'elles auront trouvé leur mentor ?

J'aurai souhaiter également rappeler que la perversité ou la tendance à l'esclavagisme n'est pas l'apanage des personnes aux petits revenus, et que lorsque l'on pense que le revenus moyen du Cambodgien ne doit pas dépasser les 100 US$ mensuels, l'on se doit donc d'admettre que la quasi-totalité des Cambodgiens ne peuvent assurer à leur femme et famille un niveau de vie décent... 

Afin de pouvoir assurer une meilleure protection des femmes cambodgiennes, je pense qu'il serait honorable d'étendre la loi au Cambodgiens, car il parait que, trop souvent, les droits de la femme dans la société cambodgienne n'est pas idéale, et je propose donc, que le mariage soit interdit entre deux Cambodgiens dont le mari ne pourrait justifier d'un revenu égal ou supérieur à 2550 US$. 
On assisterait à une extinction rapide de la population...


Aucun commentaire: